Partager

Sa Thiès et Ness vont régler leur lourd contentieux demain au stade Demba Diop. Tombeur de Sitteu, la saison passée, le fils de Double Less veut également accrocher à son tableau de chasse, la « baleine » pour être sûr d’avoir bien vengé son parent Ama Baldé que Ness avait malmené en 2008. Mais le poulain de Max Mbargane voudra, lui aussi, venger le petit frère, Sitteu. Les deux protagonistes visent une place dans la cour des grands.

Une semaine après le drapeau de la Sénégambie qui a mis aux prises Zoss et Sitteu, avec le résultat qu’on connaît, les amateurs de lutte pourront suivre un autre choc de titans, ce dimanche au stade Demba Diop. Celui-ci mettra aux prises Ness-encore un élément de l’écurie Lansar-, à Sa Thiès, le fils de Double Less. Un choc de générations entre le vieux routier Ness et l’étoile montante de Guédiawaye. Un choc d’ambitions aussi entre deux champions qui n’ont jamais caché leur volonté de s’installer sur le trône. C’est dire si ce face à face promet de chaudes empoignades. Muet depuis sa défaite contre Gouye gui, en 2013, Ness entend sceller son retour au premier plan. La grande inconnue reste, cependant, son état de forme, ses aptitudes physiques etc. Face à un jeune très compétitif, la « baleine de Lansar » pourra-t-elle tenir en cas de combat d’usure ? Ness a-t-il toujours ses réflexes, ses automatismes ? Autant de questions auxquelles peuvent légitimement se poser les observateurs.

Toutefois, sur le plan de la valeur intrinsèque, le leader de Lansar reste toujours un adversaire de taille. Ses prédispositions naturelles lui confèrent des atouts non négligeables en matière de lutte avec frappe. Après des débuts timides, la « baleine de Lansar » avait fini par gagner en maturité et le réveil fut fatal à Ama Baldé, sévèrement fessé lors de leur face à face en 2008. Ainsi, Ness s’était révélé, au public, grand bagarreur devant l’Éternel. Ce combat sonnait comme le déclic pour lui après une longue période d’hibernation, de doutes, d’errements. La renaissance retrouvée. En 2013, Ness se faisait néanmoins battre par Gouye gui. Et depuis, à part un combat avorté contre Balla Bèye 2, le poulain de Max Mbargane avait disparu des radars. Plus de trois ans après, il veut saisir l’opportunité que lui offre le combat contre Sa Thiès pour intégrer la cour des grands. Un pari fort audacieux face à un adversaire qui est une machine à gagner. Mis à part, le péché de jeunesse qui lui avait coûté cher contre le puncheur Malick Niang, Sa Thiès s’est toujours très bien comporté en une dizaine de confrontations. Athlète très sûr de lui, le fils de Double Less est un gagneur dans l’âme, toujours prompt à marcher sur son vis-à-vis. Bon chien chasse de race ! Mais outre son mental de fer, sa témérité, le lutteur de Golf Sud peut puiser sur ses aptitudes techniques qui font l’unanimité parmi les observateurs. Et pour couronner le tout, il a une vitesse d’exécution à même de prendre au dépourvu le plus vigilant des lutteurs. Bref, Sa Thiès est un lutteur complet qui a tout le potentiel qu’il faut pour se tirer d’affaire face à ses adversaires.

Demain, il aura à cœur d’accrocher à son tableau de chasse, le gros morceau Ness, après avoir pulvérisé la saison dernière le petit frère Sitteu. Du coup, c’est une confrontation qui est partie pour servir de règlements de comptes. Non content d’avoir surclassé « le phénomène », le petit frère de Balla Gaye 2 veut se payer le scalp de « la baleine » sans doute pour être sûr d’avoir bien vengé le parent Ama Baldé, victime expiatoire de Ness en 2008. Même mission pour ce dernier qui voudra laver l’affront après la raclée que son adversaire avait infligée à Sitteu. Pour les deux protagonistes, ce face à face, organisé par Gfm Entertainment, sert d’examen de passage dans la cour des grands. Un enjeu énorme !

 


Je suis un amoureux du web qui aime aller à la recherche de l’information partout dans le monde