Partager

Le baye fall de Thiès fonce bille en tête contre Boy Niang 2. Déterminé à le rencontrer, Modou Anta le tance sévèrement dans L’Observateur ce vendredi : « qu’a-t-il fait d’extraordinaire ? N’est-ce pas Zoss qui l’a terrassé a été récemment humilié par Siteu. Sa seule chance, c’est le soutien des média. Les journalistes l’ont surcoté, alors qu’il y a meilleur espoir que lui. Mon palmarès est plus étoffé que le lien. Et le jour que je l’affronterai, je dévoilerais ses lacunes ».
Il poursuit : « Boy Niang me connaît bien. Il connaît le méchant. Quand je me faisais le plaisir de battre Cheikh Niang, Boy Niang et sonpère, De Gaulle, étaient là. Ils savent de quel bois je me chauffe…Ce gars-là, je lui règle son compte en moins de deux. Boy Niang défie ceux qui sont au sommet, se disant que s’il se fait battre par ceux-là, ce sera moins grave que s’il se fait battre par un lutteur de sa génération. Il n’a rien montré d’extraordinaire, il a négocié toutes ses victoires. Face à moi, il n’aura pas le temps de faire son damier ni ses calculs à n’en plus finir. C’est un poltron. Je suis sûr qu’il n’osera affronter aucun lutteur de son acabit ».