Partager

L’anxiété, le stress, l’ennui, la frustration… Voilà les raisons principales pour lesquelles vous vous rongez les ongles. C’est une mauvaise habitude, que vous traînez depuis des années, que vous avez essayé de traiter, sans jamais vraiment de succès.
Et si cela décelait chez vous une qualité insoupçonnée ?
Les personnes qui se rongent les ongles, se mordillent les lèvres, ou même s’arrachent les poils, souffrent de petits troubles comportementaux. En effet, il s’agit chez eux d’une action centrée sur leur corps pour combler quelque chose. Le Dr Kieron O ‘Connor, à la tête d’une étude canadienne pour le Journal of Behavior and Experimental Psychiatry, a trouvé la réponse.
Il a choisi 48 personnes, dont la moitié se rongeaient les ongles ou autre légère punition corporelle. Dans un premier temps, ils devaient répondre à un questionnaire, et décrire comment ils géraient leurs émotions « négatives » comme la colère, l’anxiété, l’irritabilité, l’ennui… Dans un deuxième temps, ils ont été confrontés à une situation stressante : l’isolement dans une pièce, les bruits répétitifs stressants…
Les personnes sujettes à des angoisses, à l’impatience, à l’ennui, se sont rongé les ongles. C’était prévisible. Mais le Dr O’Connor en a conclu que s’ils s’infligeaient cela, c’était pour « canaliser » leur énergie. De la mauvaise façon, bien sûr, mais il a remarqué que ce sont des personnes qui ont trop d’énergie à revendre et qui l’exploitent très mal.
Cette énergie-là vient de leur recherche de la perfection. Mis dans une situation stressante ou face à une insatisfaction, ils n’atteignent pas leurs objectifs comme ils l’auraient souhaité, et ressentent ainsi le besoin d’évacuer l’énergie que cela engendre dans leur corps.
Comment y remédier ? Bien sûr, si cela révèle le fait d’être perfectionniste, ce qui est une qualité, il s’agit tout de même d’un trouble comportemental, même léger. Selon le Dr O’Connor, il existerait deux façons de résoudre et traiter ce problème.
Premièrement, il faut trouver une activité qui exploite cette énergie. Les personnes trop impatientes ne s’épanouiront peut-être pas dans les activités manuelles minutieuses, mais dans le sport, par exemple. Les personnes sujettes à l’ennui devront trouver des activités qui focalisent toute leur attention comme le coloriage, le tricot…
Ensuite, si le problème persiste et est un peu trop grave, la thérapie est conseillée, pour comprendre d’où vient le mal et comment le traiter.
Attention aux séquelles. Se ronger les ongles peut soulager sur le coup, mais il s’agit tout de même de la partie du corps la plus riche en bactéries, et c’est ainsi le meilleur moyen pour elles de s’infiltrer dans le corps. De même, cela peut causer la formation de verrues, de boutons comme l’herpès… Cela finit par détruire les dents à long terme…
C’est pourquoi être perfectionniste c’est bien, mais sans se ronger les ongles !