Partager

Le président du groupe parlementaire Benno Bokk Yakaar n’a pas fait que présenter des condoléances après le drame au Daaka de Médina Gounass. Sur les ondes de Rfm, Moustapha Diakhaté a livré une analyse qui peut même choquer, pour dire : « ce qui est arrivé est arrivé. Nous ne pouvons plus revenir sur cela. Ce qu’il faut maintenant c’est faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Si on ne peut pas réunir toutes les conditions sécuritaires, il faut arrêter le Daaka. Parce que les gens y vont pour prier pas pour mourir ».