Partager

En conférence de presse hier lundi au Just 4 U, les responsables de Sen art Vision, SSP et Domou Djolof ont étalé leurs difficultés financières pour assurer le Hip Hop Galsen, événement prévu pour faire se produire 32 groupes et rappeurs sénégalais le 15 avril au Dock Eiffel de Paris.
Moustapha Dieng de Sen Art Vision, porte-parole, s’est désolé ainsi : « le Président a lui même décrété que cette année sera celle de la Culture. Ce faisant, il a dégagé un fonds de 300 millions dédié à la culture urbaine. Ce n’est pas un slogan, il existe réellement. Pour en bénéficier, il y a la mobilité, en faisant déplacer les artistes. Nous sommes des labels et nous pouvons prétendre à un financement. C’est ainsi que nous avons déposé le projet sur la table de la Direction des Arts. Mais jusqu’ici, rien n’a été fait. Les ministres de la Jeunesse et de la Culture que nous avons sollicités, n’ont toujours pas réagi ».
Pour certains observateurs, la lenteur voire la réticence des autorités et de sponsors serait liée à la peur de voir le Mouvement Y En A Marre profiter de cette tribune pour clasher le pouvoir. Ce que comprenant bien, Thiaat a même émis l’idée que les membres de leur mouvement se désistent, pour ne pas compromettre la tenue du show.