Partager
Artp

L’ Agence de régulation des postes et des télécommunications (ARTP) était-elle en règle avec les Impôts ? Sans doute puisque Limametti a appris de sources autorisée que ladite instance a subi les foudres des Impôts après un contrôle fiscal.

Le Fisc a infligé un redressement de près d’un milliard FCfa à l’agence dirigée par Abdou Karim Sall.Pour le moment,nos sources ne sont en mesure de révéler les faits mis en cause par le contrôle des impôts et qui justifient ce redressement.

Lire aussi l’article : Moussa Sow fâché, tape dur !

Tout au plus, on sait que ce redressement est intervenu dans la même période où plusieurs multinationales et structures publiques étaient visées par des contrôles fiscaux. C’est d’ailleurs dans le cadre de ces contrôles tous azimuts que Tigo, la filiale de Millicom, avait reçu un redressement de 5 milliards de FCFA suite à un contentieux sur le reversement de la TVA.

Lire aussi l’article : Pape Diop, Khalifa Sall et les 30 milliards de dette

Après avoir reçu notification de ce redressement, Tigo avait tardé à passer à la caisse. Du coup, les Impôts avaient adressé un Avis à tiers détenteur (ATD) aux banques de la place avait de « rafler » un milliard de FCFA des comptes de la société de téléphonie vendue récemment au groupe Wari. Depuis, on apprend que Tigo a signé un moratoire de paiement avec les Impôts qui ont aussi tapé sur les doigts de Sabodala Gold Opérations, entre autres.


Je suis un amoureux du web qui aime aller à la recherche de l'information partout dans le monde